LEF

Ensemble, nous nous trouvons en plein milieu d’une transition énergétique.

Au cours des prochaines décennies, nous passerons à des habitations sans gaz naturel. À vrai dire, le passage du charbon au gaz naturel ne date pas de si longtemps. Dans les années soixante, la quasi-totalité des Pays-Bas a été raccordée au réseau de gaz naturel. Une transition de ce type est une opération de grande envergure qui demande d’effectuer des choix fondamentaux. Le paysage énergétique évolue et cela appelle de nouvelles questions. Quelle quantité d’énergie est disponible et comment faire pour l’utiliser de manière intelligente? Ce que nous produisons en journée, pouvons-nous également l’utiliser en journée? À long terme, les tarifs de jour et nuit seront-ils inversés? Et notre réseau énergétique actuel est-il bien adapté?

Mettre en pratique le LEF

À l’heure actuelle, il est pratiquement impossible de répondre à ces questions. Nous devons nous atteler ensemble à y apporter des réponses. Notre réseau énergétique centralisé actuel est appelé à évoluer vers un réseau de plus en plus décentralisé. Dans cette optique, il est nécessaire d’examiner l’offre et la demande sous un angle différent. Cela exige que des pionniers, personnes et entreprises, mettent en pratique le LEF et se montrent prêts à innover pour découvrir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

L’initiative LEF à Hoog Dalem – pour une énergie locale

Dans le quartier de Hoog Dalem (Gorinchem), une quinzaine de foyers ont mis en pratique le projet LEF. Les habitants ont ainsi mis sur pied un marché énergétique local. Cette initiative a été rendue possible par ABB, Energy21, i.LECO et Stedin. Ce projet énergétique comporte un certain nombre d’objectifs d’apprentissage clairs. Quelle flexibilité peut-on obtenir au sein de ce marché local? Dans quelle mesure l’adaptation de l’offre et de la demande au niveau local fonctionne-t-elle? Cette expérience fournit-elle une étude de cas extensible?  Et est-elle applicable dans de nombreux autres lieux aux Pays-Bas? L’étude des ajustements matériels et logiciels requis pour améliorer ce projet constitue également un objectif d’apprentissage. Elle permet d’examiner quelles données issues des foyers s’avèreront pertinentes, aussi bien pour les habitants que pour les gestionnaires du réseau et les fabricants, afin d’assurer la bonne gestion du marché énergétique local.

Un réseau énergétique plus intelligent, tel est l’objectif de l’initiative LEF à Hoog Dalem! Cet essai sur le terrain permettra aux foyers de former une communauté énergétique. Cette communauté utilise une énergie produite, directement échangée et gérée en son sein. LEF ne signifie pas seulement Local, Énergie et Flexibilité, c’est également ce que démontrent les personnes concernées en prenant part à ce projet énergétique ambitieux. Dans le cadre du projet LEF, les foyers produisent autant d’énergie que possible par eux-mêmes, mais si les besoins énergétiques excèdent l’énergie produite, ils reçoivent simplement un approvisionnement en énergie depuis le réseau existant.

Lisez ici le communiqué de presse officiel concernant le LEF à Hoog Dalem.

L’avenir du LEF

Si les entreprises ont réalisé d’énormes progrès en matière de nouvelles technologies et de numérisation, il est extrêmement important de conserver (ou d’établir) un lien avec les habitants. C’est uniquement de cette manière que nous pouvons nous assurer de parvenir à un consensus. Dans les discussions actuelles, il s’agit principalement de déterminer quelles sont les meilleures techniques et d’évaluer les coûts de toutes ces techniques. Lors de ces discussions, partisans et opposants de ces techniques tentent de prendre le dessus. Cela ne contribue pas à l’obtention d’un consensus. La tendance est aux attitudes attentistes et au report des mesures qui contribuent à la transition énergétique. C’est une occasion manquée, aussi bien pour les habitants que pour les entreprises. À l’avenir, assurons-nous de mettre en œuvre le LEF ensemble, restons critiques en ce qui concerne la meilleure solution pour cette situation spécifique, mais efforçons-nous surtout de consacrer notre énergie aux personnes et aux entreprises qui mettent en œuvre le LEF. Restons ouverts à la discussion afin de partager cette connaissance et ces expériences, afin d’apprendre ensemble ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Ensemble, nous surmonterons ainsi les défis que présente cette transition énergétique et nous travaillerons à un avenir plus propre.

Catégories and Tags
L’auteur

Kees Jan 't Mannetje

La durabilité et la sensibilisation ont une importance croissante. La transition énergétique bat son plein. Kees Jan ’t Mannetje travaille depuis 2004 au sein d’ABB. En tant que Business Development Specialist, il suit de près les changements dans le domaine de la transition énergétique. Son expertise: la numérisation associée à l’innovation sociale, où il s’intéresse aux nouvelles technologies. En pratique, cela signifie qu’il travaille à de nouveaux modèles et concepts commerciaux liés à la gestion intelligente de l’énergie. Il a également participé au développement de la norme de surveillance de la performance énergétique et à un laboratoire pour la mise sur pied d’un marché énergétique local réunissant technique, numérisation et innovation sociale. En tant qu’orateur, il sait inspirer les gens sur des sujets tels que le nouveau paysage énergétique, le rôle qu’y joue la numérisation et l’impact social de l’innovation.
Related stories
Commenter cet article